EN

Thomas pourra être accompagné de son chien d’assistance à l’école, mais…

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Un adolescent atteint d’un trouble du spectre de l’autisme pourra amener son chien en classe, mais à certaines conditions tranche la Cour supérieure.

Les parents de Thomas Labonté ont demandé une injonction pour forcer la Commission scolaire de la Capitale d’accueillir son chien d’assistance, sans condition.

Le tribunal conclut que l’enfant pourra être accompagné de son chien Mira, mais en respectant certaines règles fixées par la commission scolaire.

Par exemple, les parents refusaient de soumettre une attestation d’assurance responsabilité pour le chien, comme l’exigeait l’école. Le juge considère qu’il s’agit d’une règle raisonnable.

Autres articles

Avocats de mère en fils!

Me Félix-Antoine De Roy débute sa carrière d’avocat chez Lajoie & Pearson, à Québec, après avoir complété son stage du Barreau chez Picard Sirard