EN

Des parents d’un enfant autiste poursuivent la Commission scolaire de la Capitale

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Les parents d’un enfant autiste de Québec intentent une poursuite de 600 000 $ contre la Commission scolaire de la Capitale pour discrimination. Ils allèguent que la Commission scolaire a fait preuve de négligence, a menti et n’a pas tenu compte des besoins de leur enfant.

Michel Labonté et sa femme affirment livrer un véritable combat depuis des années pour que leur fils obtienne les services appropriés à son état.

Dès le début du primaire, Michel Labonté a vu que son fils n’évoluait pas au même rythme que ses camarades de classe. Même avec l’aide d’une technicienne en éducation spécialisée, l’écart avec le groupe se creusait.

« Il y a eu un impact sur sa propre vision de lui-même, parce qu’il voyait que pour les amis, ça fonctionnait », relate le père.

Après deux années très difficiles et de nombreuses rencontres avec des spécialistes, M. Labonté apprend l’existence de classes spécialisées pour les enfants ayant un trouble envahissant du développement (TED). Il affirme s’être battu durant 3 ans pour que son fils obtienne finalement sa place dans une de ces classes.

Autres articles

Avocats de mère en fils!

Me Félix-Antoine De Roy débute sa carrière d’avocat chez Lajoie & Pearson, à Québec, après avoir complété son stage du Barreau chez Picard Sirard